Problèmes de sommeil pour bébé et enfant : consulter un spécialiste

Problèmes de sommeil pour bébé

Les problèmes de sommeil de bébé sont angoissants pour les parents. De plus, cela peut avoir des effets néfastes sur le développement cérébral des tout-petits lorsque cela persiste. C’est pourquoi, il est important de savoir détecter les signaux d’alarme qui doivent amener à consulter un spécialiste. Pour les cas simples, des astuces permettent d’améliorer le sommeil des enfants.

Régler les problèmes de sommeils de bébé

Il est parfois difficile de décrire les problèmes de sommeil de bébé, car ils varient en fonction de l’âge et de l’origine du trouble. Cette perturbation de l’heure du dodo est stressante et déprimante pour les parents. Elle peut même être une source de dépression et de problèmes conjugaux. C’est pourquoi, il est important dans un premier temps d’évaluer le trouble de sommeil de sa progéniture : temps d’endormissement, réveils fréquents qui entraînent une somnolence ou une grande fatigue en journée, …

L’exercice semble complexe, mais l’idéal est de faire appel à un coach en sommeil. Ce spécialiste se charge de l’évaluation individuelle du sommeil du nourrisson. En fonction des réponses obtenues, le coach conseille et oriente les parents sur les bonnes habitudes à avoir. Un programme adapté, pratique et personnalisé est mis en place. La séance dure environ 1 heure et se fait par visioconférence. Les témoignages de parents satisfaits du specialiste sommeil sont nombreux et encourageants pour les parents.

Conseils pour améliorer le sommeil d’un enfant

Si un enfant met du temps avant de s’endormir, il faut mettre en place une routine quotidienne : les horaires de coucher et de lever doivent être les mêmes en semaines comme en weekend. Laisser un enfant se réveiller plus tard le samedi ou le dimanche est fortement déconseillé, car cela perturbe les cycles de sommeil.

La sieste se fait de préférence en début d’après-midi. Mais elle ne doit pas dépasser 30 minutes. Au-delà du temps imparti, il faut réveiller son enfant.

L’écran de la tablette ou du téléviseur ou du téléphone doit être proscrit 1 heure avant le coucher. Pour les nourrissons et les enfants de moins de 3 ans, l’utilisation d’écran en tout genre n’est pas recommandée.

Les parents aiment rester dans la chambre jusqu’à ce que leur enfant s’endorme. Cependant, il est préférable que les adultes quittent la chambre avant que l’enfant ne dorme. Il est important que l’enfant arrive à s’endormir seul. Il faut entre bailler sa chambre et surveiller. Généralement, l’enfant se rendort tout seul au bout de quelques minutes.

Enfin, si l’enfant se réveille la nuit, maman ou papa ne doit pas directement accourir dans la chambre. 

Quand le consulter ?

Si malgré tous ces conseils, l’enfant met plus de 30 minutes pour trouver le sommeil ou si l’enfant se réveille plus d’une fois la nuit et ne se rendort pas avant 20 minutes, il faut consulter un médecin. De même, si l’enfant est somnambule ou si ses troubles du sommeil l’amènent à se blesser la nuit, il est préférable de faire appel à un avis médical. 

Les parents doivent également évaluer l’impact des troubles du sommeil de l’enfant durant la journée. Si celui-ci se réveille fatigué ou s’il a du mal à se concentrer ou baille tout le temps ou si croissance est retardée depuis l’apparition des problèmes de sommeil, dans ces cas une consultation médicale doit être programmée.

Pour préparer ce rendez-vous médical, il faut mettre en place un agenda du sommeil. Les parents doivent noter tous les problèmes de sommeil de l’enfant sur une dizaine de jours : les heures de dodo, les réveils nocturnes, les horaires de sieste, le temps d’endormissement ainsi que tous les autres problèmes rencontrés. Cet agenda permet de faciliter le travail du professionnel de santé.

Une technique simple pour méditer
Musicothérapie : c’est quoi ?