Quel menu type pour avoir un garçon ?

La planification d’une grossesse peut être l’une des décisions les plus excitantes que vous et votre partenaire prendrez ensemble. Certains couples sont presque désespérés de concevoir un bébé d’un sexe particulier. Alors que la plupart des couples sont satisfaits d’un bébé garçon ou fille, tant qu’il est en bonne santé et fort, certains sont désireux d’essayer d’influencer les chances de tomber enceinte d’un garçon, s’ils le peuvent. Sachez votre régime alimentaire peut augmenter vos chances de concevoir un bébé de sexe masculin.

Régime alimentaire pour concevoir un garçon

Il a été recherché que la modification des niveaux de pH dans votre corps pourrait avoir quelque chose avec les spermatozoïdes nageurs qui rencontrent l’œuf en premier. Afin de modifier les niveaux de pH pour favoriser le sperme masculin, vous devrez consommer des aliments et des boissons riches en potassium pour créer un environnement vaginal plus alcalin pour le sperme masculin. Modifier votre menu type pour avoir un garçon à quelques semaines ou à un mois avant d’essayer de concevoir. C’est d’ailleurs la base du programme diététique de MyBuBelly. Fais un test de grossesse régulièrement pour en avoir le cœur net. Sinon, vous risqueriez de tomber enceinte sans le savoir.

Le déni de grossesse

En effet, il est possible que vous soyez enceinte sans symptômes. Quelques études ont estimé qu’une femme sur 400 ne se rendre pas compte qu’elle est avec un enfant qu’après 5 mois de grossesse. C’est un état mental complexe qui fait qu’une femme n’a pas conscience d’être enceinte. Le « déni » est une condition plus grave qu’on ne pourrait le croire. Elle a été décrite par mybubelly.com comme un mécanisme de défense inconscient caractérisé par le refus de reconnaître des réalités, des pensées ou des sentiments douloureux. Selon les experts, une femme souffrant de cette condition peut en faire l’expérience sous diverses formes et a différents degrés de gravité.

Causes et risque

Le déni de grossesse résulterait d’une incapacité à s’adapter aux conditions de la grossesse. Il s’agit notamment de la nécessité de s’adapter à l’évolution des besoins et des demandes physiques, de changer de forme, de se préparer à l’accouchement et aux soins du bébé, et de développer une liaison précoce avec le fœtus. Tout cela peut entraîner des craintes et des doutes écrasants quant à sa propre capacité à porter et à soigner un bébé avec succès et, dans la plupart des cas graves, à nier qu’elle est enceinte.

Quand faire l’amour pour avoir une fille ?
Quel menu type pour avoir une fille ?