Comment faire les soins du cordon ombilical ?

L’état de santé générale et l’alimentation du nouveau-né sont les sujets qui inquiètent le plus les parents, après l’accouchement. Les nouveaux parents s’interrogent sur la façon de faire, pour mener à bien les soins du cordon ombilical.

Au moment de l’accouchement

Les soins du cordon ombilical s’opèrent juste après l’expulsion même de l’enfant du ventre de sa mère. Le cordon ombilical est le lien qui unit la mère et l’enfant pendant la grossesse. Il sert, en premier lieu, à transmettre à l’enfant toutes les substances nécessaires pour son développement intra-utérin. Au moment de l’accouchement, la personne qui assiste la mère sectionne le cordon ombilical à un endroit bien précis. Elle doit procéder de manière à ne laisser qu’une sorte de moignon accrochée au ventre de l’enfant. Après le sectionnement du cordon ombilical, des produits spécifiques doivent être appliqués sur la plaie. Pour ce faire, on utilise des solutions antiseptiques, éventuellement des solutions hydro-alcooliques pour empêcher une septicémie.

Jusqu’au détachement du cordon

Le détachement du cordon s’effectue de lui-même, sans aucune intervention humaine, 5 à 10 jours après l’accouchement. Pendant cette durée, la consigne est de garder la plaie et ses alentours très propres pour éviter tout risque d’infection. Des pansements journaliers se résumant à appliquer des produits antiseptiques sur la plaie, doivent être faits. Il est aussi nécessaire, par moment, de nettoyer la plaie avec des compresses stériles et d’enlever les peaux mortes. Des pratiques consistent à couvrir le ventre de l’enfant d’une bande pour protéger le nombril des éventuelles saletés. Mais il y a aussi des idées favorables à laisser la plaie à l’air libre pour faciliter le processus de guérison. Il faut seulement bien arranger les couches pour empêcher l’écoulement des selles ou de l’urine du bébé sur la plaie.

Pendant la cicatrisation de la plaie

Après la chute du cordon, les soins du cordon ombilical concernent le nettoyage de la plaie, jusqu’à la cicatrisation totale. Des pansements plus espacés peuvent même être effectués, selon l’état de la plaie, pendant 7 à 10 jours. Pendant cette période, la mère doit être très vigilante sur l’évolution de la cicatrisation du nombril. Il faut savoir détecter des signes d’infection, nécessitant des interventions de spécialistes, qui peuvent se produire. Ainsi, l’enfant peut présenter un mauvais état de santé ou une poussée de fièvre déclarée. Il se peut aussi que le nombril ou les zones environnantes enflent ou dégagent une odeur désagréable.

Une technique simple pour méditer
Musicothérapie : c’est quoi ?