Combien y-a-t-il d’échographie de grossesse ?

Durant les 9 mois de gestation, les consultations prénatales restent indispensables pour veiller à la croissance du bébé et de sa mère. Quels sont les différents types d’échographies possibles durant la grossesse ?

La première échographie de datation

La première échographie pendant la grossesse se réalise entre la onzième et la quatorzième semaine d’aménorrhée. Les médecins spécialistes recommandent la douzième ou la treizième semaine. À ces moments, le fœtus dispose de la taille nécessaire pour l’identification de la trisomie 21. La date de grossesse se détermine par le biais de cette échographie.

La première analyse anatomique devient possible. L’obstétricien vérifie le développement des membres du bébé tels que les bras, les doigts, les jambes, les orteils, les yeux et les oreilles. L’examen de certains organes comme le cœur, la vessie, les reins et le cerveau peut s’effectuer. Les malformations s’aperçoivent dès cette première échographie.

Le sexe du bébé reste encore une devinette, il est rare de le connaitre à 100 %. Par ailleurs, on connait si l’on porte un jumeau ou non.

Deuxième échographie : connaitre le sexe du bébé

La réalisation de la deuxième échographie demeure recommandée entre la vingt-deuxième et la vingt-quatrième semaine d’aménorrhée. L’examen complet du bébé s’opère pendant ce stade. Ainsi, l’écho dure un peu plus longtemps. L’analyse morphologique du fœtus permet la révision de tous les organes vitaux.

Le volume du liquide amniotique, le col de l’utérus, le placenta font office de vérification pour assurer la croissance du bébé. La pression artérielle et le flux sanguin de la future maman sont évalués par les médecins. L’objectif est d’éviter tout obstacle au développement du fœtus.

Le sexe du bébé se distingue durant cette échographie pour ceux qui réprouvent les surprises.

Troisième échographie : la dernière ligne droite

La troisième échographie permet la vérification de l’orientation du fœtus. Il semble idéal de l’effectuer entre la trente-deuxième et la trente-quatrième semaine d’aménorrhée. Normalement, la tête du bébé se trouve en bas. C’est dans cette position qu’il attend l’accouchement.

L’obstétricien vérifie le volume de liquide amniotique, le col de l’utérus, le placenta et la croissance du fœtus. Une dernière analyse des organes vitaux parait indispensable pour prévenir les éventuelles anomalies. Le poids du bébé est identifiable, les médecins prescrivent le régime alimentaire adéquat pour rendre facile l’accouchement.

À part ces trois échographies, les docteurs peuvent prescrire des échographies supplémentaires. Elles s’effectuent généralement entre la seizième et la dix-huitième, la vingt-huitième ou vers la trente-sixième semaine d’aménorrhée. Le dépistage prénatal non invasif de la future maman est envisageable entre la première et la deuxième échographie.

Quels sont les rendez-vous obligatoires d’une femme enceinte ?
Bijou femme enceinte : le bola de grossesse